p'tites racailles

Le blog de deux ados de 15 et 18 ans

Années 2000, années ringardes juillet 23, 2016

Filed under: Lianne — Juan S. @ 10:56

Lianne: « il est trop années 2000 ton bermuda. »

Juan: « euh… Et alors ? »

Lianne: « c’est pas pour rien qu’on l’appelle la décennie perdue. Un short avec des graffitis brodés , non mais allo ? »

Juan: « … Je vais le jeter. »

 

« Le prochain nouvel an » juillet 12, 2016

Filed under: Lianne — Juan S. @ 9:38

Lianne: « Au prochain nouvel an, je ne serai pas avec vous »

Juan: « Tu seras où ? »

Lianne: « je ne sais pas, mais pas avec vous »

Juan: « C’est déjà un choix »

Lianne: « Mais je vous aime »

Juan: « … »

 

De vrais potes juillet 10, 2016

Filed under: Tarzan — Juan S. @ 9:40

Tarzan: « J’espère que mes potes vont m’appeler. »

Juan: « Il est tôt encore »

Tarzan: « Ils ont intérêt à m’appeler… »

Juan: « Tu sais, moi je ne connais pas les dates d’anniversaire de mes amis »

Tarzan: « … sinon, ce ne sont pas vraiment mes amis. »

Juan: « … »

 

 


(5 heures plus tard)

Tarzan: « Tonio ? Ah c’est sympa de m’appeler ! »

 

Sarko et son point culture juin 11, 2016

Filed under: Lianne — Juan S. @ 1:09

(Lianne et Juan écoutent distraitement Sarkozy parler de culture)

Lianne: « ‘le budget culturel de la Culture’ ?? Il faut que Sarko arrête d’écrire lui-même ses discours ».

Juan: « Je crois qu’il n’a rien écrit, là. C’est free style ».

Lianne: « Au moins Juppé, il sait parler. »

Juan: « … »

 

 

Bourdieu, aussi mai 1, 2016

Filed under: Lianne — Juan S. @ 9:36

 

Ma fille, 18 ans. avril 26, 2016

Filed under: Uncategorized — Juan S. @ 10:14

 

Puisque ma fille a atteint l’âge de sa majorité, il faut bien faire un billet particulier.

Nous avons ouvert ce blog il y a bientôt 10 ans.

Notre fille est libre, notre fils l’est bientôt.

nous avons tout fait pour qu’elle se sente femme libre, jamais asservie parce qu’elle était femme; nous avons tout fait, peut-être pas assez, pour qu’elle défende, se défende, lutte pour son égalité, ses droits, son libre arbitre.

Nous avons tout fait, tout espéré, beaucoup répété pour qu’elle réalise qu’elle est l’égal de n’importe quel crétin masculin, surtout les plus forts et les intelligents. Qu’elle peut parfaitement lutter contre des millénaires machistes. L’inégalité homme/femme m’a toujours fait suffoquer plus fortement que toutes les autres parce que j’y voyais ma mère, mes grands-mères, mes soeurs, ma femme, puis ma fille.

Bref.

C’est un sentiment étrange. On ne sait jamais si le bateau que l’on a construit flottera comme on l’imaginait. D’ailleurs, on n’a finalement construit aucun bateau. Vos enfants vous échappent le jour où ils naissent. Ils se confrontent au monde, réagissent au monde, avec leur sensibilité. Ils résistent, ils apprennent, ils luttent, ils souffrent. Ils vous survivent.

La répression des femmes est quelque chose d’incroyable, d’universel, de tristement universel.

 

 

 

18 ans avril 24, 2016

Filed under: Lianne — Juan S. @ 6:51

Juan: « Tu te rends compte… »

Lianne: « Oui »

Juan: « pas moi… »